Partagez | 
 

 over again (leri)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Tori Morales
⟨ TAKE ME TO NEVERLAND ⟩
⟩ messages : 123
⟩ depuis le : 20/08/2017
⟩ avatar : Victoria Justice
⟩ crédits : @Lux aeteror (avatar)

⟩ âge : 23 yo
⟩ ville : NY
⟩ profession : fleuriste
⟩ sac à dos : ticket vacances toutes destinations (4/4).
⟩ dollars us : 179
http://traintonight.forumactif.com/t76-little-bird-how-are-you-feeling#111 http://traintonight.forumactif.com/t84-ny-tori-my-youth-is-yours

Message

C’est ton jour de congé aujourd’hui, Tori, et comme chaque vendredi où tu ne travailles pas, t’as ton petit rituel bien à toi. T’es pas du matin, c’est un secret pour personne et encore moi pour ton colocataire et meilleure ami, Léandre, qui passe sa vie à te secouer, pour que tu ne sois pas en retard, ce que tu es jamais, pas on ne sait quel miracle. Ton rituel consiste donc à trainer jusqu’à onze heure dans ton lit puis te de lever en pyjama pour attraper boite de céréale et ordinateur, avant de fondre de nouveau sous ta couette, en regardant des épisodes de séries jusqu’à environ 15 heure, là, tu te décides à te lever pour prendre un long bain, et prendre soins de toi, parce que c’est l’une des choses les plus importante, dans ta vie, ton apparence. Pas un seul poil qui dépasse ou bouton qui pousse, tu y veilles au grain. Sauf qu’en allant dans la cuisine chercher ton paquet de spécial K, tu t’es mise à éternuer, ça ne t’a pas étonné plus que ça, au début. T’es retournée dans ta chambre, et t’as éternué, encore, puis toussé, plusieurs fois, tant et si bien que tu t’es cru malade. Ce n’est que sur les coups de trois heures, en te rendant dans la salle de bain, que tu t’es vu, dans le miroir. Ton visage gonflé, les plaques rouges, les yeux humides. Tu faisais une allergie. Et en effet, en allant dans le salon, allongé sur le canapé, entrain de roupiller comme un bien heureux se trouvait un chat particulièrement poilu. T’es allergique, depuis toujours, et ton crétin de coloc aussi, même s’il ne cesse de ramener des bestioles chez vous, pensant pouvoir sauver tous les matous de Brooklyn. Toi, ça te rends chèvre, tu n’aimes pas particulièrement être malade, éternuer, et avoir l’impression de ne plus pouvoir respirer, mais surtout, tu détestes les effets secondaires visibles sur ton cœur. Parce que tes joues bouffies et ta peau rougie te rappellent beaucoup trop ton adolescente, où, gamine timide au physique ingrat, tu te faisais harcelé. T’as tout fait pour changer ça, tu fais du sport tous les jours, tu manges plus ou moins sainement, et surtout, tu prends soins de toi à un point qu’on pourrait te trouver superficielle. Alors ouais, être dans cette état te répugne, t’as mis longtemps à accepter de te regarder dans un miroir, après l’accident Priam, après les mots si durs qu’il a prononcé, t’entends encore sa voix qui siffle «  Personne ne s’intéressera jamais à toi, Piggy, parce que t’es grosse, moche, et complètement inutile, regarde toi dans un miroir ma pauvre, je préfère me couper la langue que t’embrasser. » Tu l’as cru, c’est ça le pire, tu t’es détestée, et aujourd’hui encore, même si tu fais attention  à ton physique, tu ne te trouves jamais assez bien, t’as honte de toi, t’as pas confiance, et te revoir comme ça te donne envie de pleurer. Alors quand la porte d’entrée claque, signalant l’arrivée de ton pseudo meilleur ami, tu cours jusqu’à l’entrée, le fusillant du regard. « Espèce de » tu commences, en espagnol, ta langue maternelle. Mais tu te reprends, t’essaies de te calmer, tu dois être bien ridicule. « combien de fois je t’ai dit qu’on ne pouvait pas prendre de chat putain Atlas ! » tu reprends, en anglais cette fois-ci, le fusillant toujours de tes petits yeux, à moitié fermés à cause du gonflement de tes joues. Tu croises les bras, t’es en rogne, et une Morales en colère, c’est jamais bon.

Mer 4 Oct - 17:15

_________________
we're meant to be
And everytime I try to fly I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leandre Atlas
⟨ TIRER DES PLANS SUR JUPITER
⟩ messages : 85
⟩ depuis le : 13/08/2017
⟩ avatar : robbie wadge.
⟩ crédits : sweet disaster.

⟩ âge : vingt-trois ans.
⟩ ville : new york, brooklyn.
⟩ profession : dans l'événementiel.
⟩ sac à dos : ticket vacances toutes destinations (4/4).
⟩ dollars us : 87
http://traintonight.forumactif.com/t56-running-down-to-the-riptide http://traintonight.forumactif.com/t83-ny-leandre-tohu-bohu

Message

tu t'es levé aux aurores aujourd'hui, problème de dernière minute avec le pire client de la boîte pour laquelle tu bosses. t'adores ton boulot, leandre. planifier des soirées plus ou moins importantes. c'est ton truc, t'es doué. mais t'as pas vraiment envie de te prendre la tête ce matin. on est vendredi est la seule chose que t'aimerais faire, c'est te joindre au rituel de tori : glander toute la matinée et te glisser sous les couvertures avec elle devant une tonne de séries. tori ta meilleure amie et confidente. tori qui connait tout de ta vie. presque. parce que tu lui as pas encore parlé de ton petit-ami, leandre. t'as un peu peur dans le fond. parce que priam, c'est ta première relation vraiment sérieuse depuis andreas. andreas qui t'as pris pour un con pendant des mois. qui t'as fait miroiter des choses pour mieux te les enlever ensuite. t'aimerais te dire que t'avais pas la moindre once de sentiments pour lui mais t'es plutôt mauvais pour te mentir à toi même. l'appart est calme. ça te fait toujours étrange de pas voir tori s'activer comme une dingue autour de toi pour éviter d'être en retard au taf. ça te donne l’impression d’être dans un monde parallèle. cette tranquillité. t’y es pas habitué. de manière générale, vous êtes toujours en mouvement. tu prends un moment, assis devant un café brulant, pour envoyer un message à priam et lui proposer de te retrouver pour le déjeuner. tu songes vraiment à en parler à tori sous peu mais t’as besoin de son aval. de te rassurer, surtout. t’es effrayé à l’idée que toute cette histoire te file entre les doigts. encore une fois. comme la dernière fois. 



tu vérifies l’heure en arrivant devant votre immeuble en début d’après-midi. il est à peine quatorze trente et tori doit certainement être encore entrain de dormir. tu soupires légèrement, redescend sur terre après avoir passé ton rendez-vous avec priam sur un petit nuage. et tes tracas te semblent un peu futiles sur le coup. tu sais que tori sera heureuse pour toi. heureuse que t’ai enfin trouvé quelqu’un avec qui tu te sens assez à l’aise pour finalement te poser et arrêter de te questionner. un miaulement te tire de tes pensées au moment où tu parviens sur le pallier de votre appartement en plein park slope. appartement que vous devez à tes parents soucieux de vous voir disparaitre dans les quartiers mal fréquentés de new york. tu te baisses, le caresse entre les oreilles. encore toi ? tu reconnais aisément le chat roux de vos voisins du dessous et n’hésite pas vraiment avant de le faire entrer chez vous sans faire le moindre bruit pour ne pas réveiller ta colocataire. tu sais pertinemment qu’elle va te passer le savon du siècle. que vous êtes allergiques à ces bestioles là. pourtant, tu peux pas t’en empêcher. ramener la moindre boule de poils errante qui croise ton chemin. tu le laisses aller prendre sa place habituelle sur le canapé pendant que tu redescends un étage pour glisser un mot sous la porte de vos voisins absents. t’es à peine revenu que tori déboule en furie dans votre entrée, s’apprête à t’insulter en espagnol avant de se reprendre. tu retiens un sourire un peu moqueur devant son visage enflé, inconsciemment bien content de ne pas être autant allergique qu’elle. c’est celui des voisins, j’allais quand même pas le laisser trainer dans l’immeuble. t’imagines si quelqu’un le laissait sortir dans la rue par inadvertance ? tu lui fais une petite moue, celle que tu sors toujours pour te dépêtrer de situations inconfortables. même si tu sais bien que ça ne marche jamais avec ta meilleure amie.

Mer 4 Oct - 22:48
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tori Morales
⟨ TAKE ME TO NEVERLAND ⟩
⟩ messages : 123
⟩ depuis le : 20/08/2017
⟩ avatar : Victoria Justice
⟩ crédits : @Lux aeteror (avatar)

⟩ âge : 23 yo
⟩ ville : NY
⟩ profession : fleuriste
⟩ sac à dos : ticket vacances toutes destinations (4/4).
⟩ dollars us : 179
http://traintonight.forumactif.com/t76-little-bird-how-are-you-feeling#111 http://traintonight.forumactif.com/t84-ny-tori-my-youth-is-yours

Message

T’aime pas les chats. Tu les trouves trop indépendants, trop capricieux et mauvais. C’est peut-être parce que tu es allergique, tu t’es faite une idée, pour éviter de les approcher, pour avoir une raison de plus, d’en rester éloigné. Mais Léandre, ce n’est pas son cas. Léandre, il adore les animaux, surtout les chats, et peu importe sa maladie, il s’évertue toujours à en ramener à la maison. Faut dire qu’il est beaucoup moins allergique que toi. Il a surtout le nez qui coule, comme un gamin de cinq ans et il ne cesse d’éternuer en reniflant, ce qui te dégoute. Toi, c’est pire, t’as la peau qui rougit, qui gonfle et ça gratte, aussi. T’es bonne pour une semaine de plaque rouge, malgré les cachets anti-allergène que tu vas prendre. Alors, quand tu vois le chat roux, étaler sur ton cousin à frange préféré, te narguer en se léchant une pâte, tu vois rouge. Tu sais très bien que c’est Léandre qui l’a encore ramené, malgré ce que tu ne cesses de lui répéter. Alors ouais, tu es particulièrement en colère, Tori, les bras croisés, la mâchoire serré, tu l’observes, le toise, et si tes yeux pouvaient lancer des éclairs, il serait déjà mort, et enterré. Il essaie de se trouver des excuses. Encore, évidement. Et toi, tu lèves les yeux au ciel. « J’en ai rien à battre que ce soit celui des voisins. Ils ont qu’à mieux s’en occuper. Et s’il sort, il se fera écraser, c’est la loi de la nature, bordel Léandre, ce n’est pas la SPA ici ! » Tu te retournes, pour repartir dans le couloir menant aux chambres, avant de t’arrêter. T’as envie de pleurer, Tori, vraiment. T’as l’impression d’être un monstre, d’être défiguré. Pourtant, aucune larme ne coule, parce que la nouvelle personne que tu t’es construite, elle ne pleure pas. Jamais. Alors tu le regardes, un instant. « Je te préviens, la prochaine fois, c’est moi qui m’en vais. Tu pourras ramener autant de chat que tu veux et ouvrir un zoo dans ma chambre, mais je ne remettrais plus les pieds ici. » T’es franche, et impulsive, Tori. Et t’en as marre, surtout. Marre qu’il t’ignore, mais surtout, marre qu’il ne comprenne pas pourquoi toute cette histoire te tient tellement à cœur. Alors tu finis par repartir dans la salle de bain, tu fermes à clé, évidement, avant de sortir ton maquillage. T’essaies de cacher les dégâts, Tori, mais t’arrives pas à te regarder dans le miroir. Parce que tu ne vois que le reflet de la gamine immonde que tu étais. Finalement, y’a une larme ou deux, qui s’échappent. Parce que tu es seule, parce qu’il n’y a personne pour voir ta faiblesse, celle que tu ne gardes que pour toi, que tu caches même à Léandre.

Ven 6 Oct - 22:11

_________________
we're meant to be
And everytime I try to fly I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Leandre Atlas
⟨ TIRER DES PLANS SUR JUPITER
⟩ messages : 85
⟩ depuis le : 13/08/2017
⟩ avatar : robbie wadge.
⟩ crédits : sweet disaster.

⟩ âge : vingt-trois ans.
⟩ ville : new york, brooklyn.
⟩ profession : dans l'événementiel.
⟩ sac à dos : ticket vacances toutes destinations (4/4).
⟩ dollars us : 87
http://traintonight.forumactif.com/t56-running-down-to-the-riptide http://traintonight.forumactif.com/t83-ny-leandre-tohu-bohu

Message

tu sais pas trop comment ça t’es venu. cette manie de venir en aide à la moindre boule de poils qui traine les rues. t’as toujours voulu des animaux en grandissant, ça vient sûrement de là. alors, à défaut d’en avoir un bien à toi malgré ton allergie, tu te contentes de ramener les chats errants à l’appart avant de les remettre entre les mains du chenil pour lequel tu fais du bénévolat parfois. t’as pas vraiment conscience que ça blesse tori. que son allergie est pire que la tienne, que ça fait remonter tout un tas d’insécurités en elle. t’es un peu naïf leandre, t’as du mal à voir ce qui te pends pourtant au nez, à comprendre les paroles détournées. elle est pas contente, tori. très loin de là, et ça te fait un petit quelque chose à l’estomac. un sentiment pas très agréable. elle s’énerve, tori. c’est plus intense que d’habitude. t’as franchi une ligne. sa limite de tolérance. tu t’en veux. t’as des manies pas très faciles à vivre parfois pour elle. et, pourtant, elle t’en fait jamais le reproche. même quand ça la blesse. jusqu’à aujourd’hui. tu gardes la bouche close. tu réponds rien. parce que tu sais pas vraiment quoi répondre pour arranger les choses et éviter de la mettre un peu plus en colère. t’as l’air d’un con. les bras ballants à la regarder remonter le couloir avant de se tourner de nouveau vers toi. « Je te préviens, la prochaine fois, c’est moi qui m’en vais. Tu pourras ramener autant de chat que tu veux et ouvrir un zoo dans ma chambre, mais je ne remettrais plus les pieds ici. » ça te rend triste sans que tu ne le laisses paraître. tout ça pour un chat. mais c’est pas qu’un chat pour tori et toi, t’as pas envie de la perdre. t’entends la porte de la salle de bain qui se ferme à clé et c’est comme si ton cerveau se remettait soudainement en route. comme s’il assimilait les paroles de la brune en prenant soudainement conscience du poids de ses mots. tu soupires avant de venir te planter devant la porte close. « je suis désolé, tori. je savais vraiment pas que ça t’affectait à ce point. » tu te sens bête. de pas avoir compris plus tôt que ça la dérangeait vraiment. que ça la dérangeait autant. « je veux pas que tu partes. en plus, qu’est-ce que je ferais sans toi, hein ? je ferais surement cramer l’appart en deux jours. » tu souris légèrement, un peu amusé rien qu’à l’idée de toutes les conneries que tu ferais très certainement si tu vivais seul, le regard fixé sur la porte en bois qui te sépare de ta meilleure amie.

Mer 11 Oct - 3:05
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tori Morales
⟨ TAKE ME TO NEVERLAND ⟩
⟩ messages : 123
⟩ depuis le : 20/08/2017
⟩ avatar : Victoria Justice
⟩ crédits : @Lux aeteror (avatar)

⟩ âge : 23 yo
⟩ ville : NY
⟩ profession : fleuriste
⟩ sac à dos : ticket vacances toutes destinations (4/4).
⟩ dollars us : 179
http://traintonight.forumactif.com/t76-little-bird-how-are-you-feeling#111 http://traintonight.forumactif.com/t84-ny-tori-my-youth-is-yours

Message

Pourquoi diable est-ce que ça devait tomber sur toi ? Tu ne pouvais pas être allergique aux bananes plantains ou aux ours polaires ? Non, il fallait que ce soit de l'animal favoris de cet idiot de Léandre, qui semblait préférer aider les saletés de bestioles, plutôt qu'accepter que tu ne veuilles pas les voir chez toi, chez vous. Enfin, plus pour longtemps, c'est ce qui lui pends au nez, et il ferait bien de ne pas prendre cette menace à la légère. Parce que t'es très sérieuse. T'as pas envie de ressentir ça, de ressembler à ça. Tu es tellement vilaine, t'as l'impression d'avoir 15 ans de nouveau. Sans compter le SMS abominable que t'a envoyé Andreas et ta rencontre avec Alix. Alix, t'aurais préféré ne jamais la revoir. Parce qu'elle sortait plus ou moins avec Priam à l'époque où il t'avait fait tombé amoureuse, parce qu'elle était dans le coup, parce qu'elle avait tout orchestré, le soir du bal de promo. T'as bien failli te jeter du pont de Brooklyn, ce soir là, mais t'es trop lâche, même pour mettre fin à ta vie. Ils ont fait ressortir tant d’insécurité chez toi, que voir ton visage gonflé te donne envie de le lacérer, de briser les miroirs, de tout casser. Alors tu t'enfermes dans la salle de bain, tu ne veux pas qu'il te voit dans cet état. Même si c'est ton meilleur ami. Parce que tu ne lui as jamais vraiment tout raconté, t'avais minimisé les brimades, à l'époque, pour qu'il ne s'inquiète pas. Et ce n'est pas aujourd'hui que tu vas tout lui avouer, parce que tu veux avancer, changer, être une nouvelle Tori. Tu entends sa respiration, de l'autre côté de la porte, et bientôt sa petite voix, également. Tu souris malgré toi, malgré les larmes, et tu réponds. « T'es vraiment nul » et t'as la voix qui déraille, sanglot incontrôlé. T'as essayé, pourtant, de tout cacher, de tout enfouir, bien profondément dans ton cœur malheureux. C'est peut être juste trop dur de porter ça toute seule.

Mer 11 Oct - 22:33

_________________
we're meant to be
And everytime I try to fly I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

Message


Revenir en haut Aller en bas
 
over again (leri)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♛ LAST TRAIN TONIGHT :: 
THE BIG APPLE
NEW YORK
 :: ⟩⟩ BROOKLYN
-
Sauter vers:  
NAVIGATION
⟨ SE BALADER ⟩

⟩ NOTRE FICHE
⟩ ANNONCES DE RPS
⟩ ARCHIVER UN SUJET
⟩ ALLER AU FLOOD
⟩ DÉPENSER SES $
⟩ FOIRE AUX QUESTIONS
MEMBRES
⟨ DU MOIS ⟩


PARTENAIRES
⟨ NOS COPAINS ⟩


⟩ voir la pub bazzart
SCÉNARIOS
⟨ on les attend ⟩




⟩ voir les autres scénarios