Partagez | 
 

 little bird, how are you feeling?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Tori Morales
⟨ TAKE ME TO NEVERLAND ⟩
⟩ messages : 123
⟩ depuis le : 20/08/2017
⟩ avatar : Victoria Justice
⟩ crédits : @Lux aeteror (avatar)

⟩ âge : 23 yo
⟩ ville : NY
⟩ profession : fleuriste
⟩ sac à dos : ticket vacances toutes destinations (4/4).
⟩ dollars us : 179
http://traintonight.forumactif.com/t76-little-bird-how-are-you-feeling#111 http://traintonight.forumactif.com/t84-ny-tori-my-youth-is-yours

Message

TORI ROSALINDA MORALES

Aujourd'hui, je donnerais n'importe quoi pour décoller, quitte à me casser une jambe ou deux. E.T., je comprends pourquoi tu t'es barré à vélo en plein ciel. A ta place j'aurais continué de pédaler jusqu'à Pluton sans me retourner.

ÂGE ⟩ 23 ans, que tu rêves de t'envoler, de déployer tes ailes, de te dévoiler, mais tu restes cette oiseau fragile, dans sa cage dorée,aux ailes brisées.
LIEU DE NAISSANCE ⟩ à New York, dans le Bronx, comme ta soeur et ton frère avant toi. Maternité miteuse, appartement miteux, vie miteuse, mais tout ça, c'était avant, Tori, avant de rencontré les Atlas, avant de le rencontrer, lui.
ORIGINES ⟩ Mexicaine, pure. T'es fière de tes origines, de ta peau caramel, des mots roulant sur tes lèvres.
CLASSE SOCIALE ⟩ Ta famille a toujours été pauvre, et ce n'est que grâce à la générosité des Atlas que tu as pu grandir avec ta chambre à toi. T'avais 3 ans quand vous avez tous déménagé à Manhattan, dans une maison immense, la maison des employés. Une mère bonne, une père jardinier, qui ne joindrait jamais les deux bouts s'ils n'avaient pas la chance de vivre chez leurs patrons.
EMPLOI/OCCUPATION ⟩ T'as jamais eu les moyens d'aller à la fac. Tu bossais bien, pourtant, mais aux états-unis, sans argent, on ne peut rien faire malheureusement. alors ton diplôme en poche, t'as enchaîné les petits boulots sans intérêt avant de partir à Los Angeles avec lui, durant une année. De retour depuis peu, t'as trouvé un travail sympa, chez une petite fleuriste de Brooklyn. ça te plait, les couleurs, les odeurs, les clients.
ORIENTATION SEXUELLE ⟩ T'as tendance à fuir les mecs comme la peste. T'as jamais eu de copains et la plupart de tes amis te pensent lesbienne. Mais non, t'es bien hétéro, mais pas prête, tout simplement.
STATUT CIVIL ⟩ célibataire, depuis 23 ans. ça ne te manque pas. Tu as Léandre, et il te suffit largement.
Où habites-tu ? C'est bien là bas ou tu en partirais à la première occasion ? New York, ce ne sera jamais suffisant, parce que t'es d'ici et de là bas, parce que t'as besoin de vivre, toujours plus vite, toujours plus fort, parce que tu ne supportes pas les petites vies bien rangée. Tu ne peux pas rester sans bouger. Tu rentres de Los Angeles, tu repartirais bien, tout de suite, immédiatement.

Si on te donne rendez-vous dans dix ans, tu risques d'oublier ou tu viens coûte que coûte ? Tu viens, toujours. Tu tiens toujours tes promesses, Tori, et ça te perdras, un jour. Mais t'es comme ça, entière, honnête, t'es quelqu'un de bien. alors ouais, tu viendrais, pour sûr. Avec une ou deux heures d'avance, même.

Une ancienne connaissance t'appelle, comment réagis-tu ? T'es surprise, évidement. T'as pas vraiment l'habitude. T'as beau être solaire, t'as beau aimé le monde, les gens, les rencontres, t'as peu confiance en toi, et t'as toujours l'impression qu'on se joue de toi, qu'on ne t'aime pas vraiment. Donc ouais, t'es surprise, mais heureuse, vraiment.

Tu es plutôt du genre à garder contact malgré la distance ou à couper les ponts ? ça dépends, toujours. Des gens, des circonstances, de toi. Y'a des personnes, des morceaux de ta vie, que tu voudrais oublier à tout jamais. Et puis, y'a les autres, ces numéros précieusement enregistrés dans ton téléphone, ces personnes que tu ne voudrais jamais oubliés.

Et, côté caractère, comment es-tu ?T'as toujours eu un mental d'acier, t'es une battante, Tori, parce que t'as pas eu une vie facile. Pourtant, jamais tu n'as perdu le sourire. Au contraire, tu t'es toujours relevés, tu vas toujours de l'avant. Pourtant, il te restera toujours ces cicatrices invisibles, ces blessures de guerre, qui te rappelle chaque jour celle que tu étais. Malgré ce qu'on pourrait penser, Tori, t'as pas confiance en toi, tu te detestes, et tu te grimes, toujours, avec du maquillage, avec de jolis fringues, t'arrives pas à être toi même. Malgré tout, tu restes quelqu'un de joyeux, tu te prends peut être trop la tête, parce que tu veux trop bien faire, trop faire plaisir, trop, trop; trop; et t'en deviens envahissante, c'est vrai, mais t'es comme ça, Tori.  

La vie ne nous doit rien, au contraire même je crois que c’est nous qui avons un devoir envers le monde.

01. Les oiseaux Ta mère, elle a toujours aimé les oiseaux. Tu ne sais pas vraiment d'où vient cette passion, mais elle est très ancienne. Déjà, lors de sa rencontre avec ton père, elle les aimait énormément. C'est d'ailleurs ça qui les a rapproché. Ton grand-père paternel étant ornithologue, ton père en connaissait un rayon, et ça a fait chavirer le cœur de ta mère. ça a été très vite, eux deux, ils avaient 19 ans, et rêvaient d'un nouveau départ. Ils ont traversé la frontière ensemble, pour s'installer à New York, ville de tout les possibles. Sauf que ce fut plus compliqué. Rosa, ta mère, était déjà enceinte de ton frère, et trouvé un métier stable sans papier et sans diplôme, dans une ville si grande, ce ne fut pas facile. Ils ont tout les deux trimé, pendant 6 ans, pour vous offrir la meilleur des vies, malgré le minuscule appartement de 50 m2 accueillant trois enfants. Trois petits oiseaux. Ta mère voulait vous rapprocher, de part vos prénoms. Ainsi, c'est tout naturellement qu'elle a appelé ton frère Pajaros, oiseau, en espagnol, et ta sœur Birdy. Ce fut plus compliqué pour toi, mais avec ton mère, ils se sont finalement mis d'accord sur le prénom Tori, ayant la même signification que Paj et birdy, mais en japonnais ! 02. Les Atlas T'avais trois ans, Tori, quand tes parents ont trouvé un vrai travail, plutôt correctement payé. Alors comme ça, du jour au lendemain, vous avez déménagé d'un trois pièces dans le bronx à l'air des domestiques de la superbe maison des Atlas, une riche famille de Manhattan. T'avais que trois ans, mais tu sentais déjà la différence. 03. Léandre Atlas Le fils des patrons. Vous aviez le même âge, et viviez dans la même maison, alors forcément, vous vous êtes rencontrés, et très vite vous êtes devenu inséparable. Depuis 20 ans maintenant, il est impossible de trouver Léandre sans Tori, ou Tori sans Léandre. C'est une vraie amitié, pur et forte, qui est basée sur la confiance mutuelle. Tu sais pas vraiment pourquoi tu es la seule de la famille qui s'est autant attachée aux Atlas. Tu les as toujours considéré comme une deuxième famille, et durant tes années lycées, t'aurais tout donné pour être leur fille, et la véritable sœur de Léandre. 04. L'école Même si tu vis à Manhatan, tes parents restent de pauvres mexicains immigré, et ils n'ont jamais eu les moyens de vous scolarisé autre part que dans le Bronx. T'y as donc fait ton collège puis ton lycée. Et t'as jamais vraiment été une gamine populaire. Plutôt timide et mal à l'aise, avec un physique ingrat, tu avais peu d'amis, et tu préférais mille fois passer du temps avec Léandre, qui lui, poursuivait sa scolarité dans un des plus prestigieux de New York.  05. Priam T'étais en première année au lycée, et tu pensais vraiment que ce serait un nouveau départ. T'avais vu des tonnes de films sur le lycéen, et généralement, la fille coincée finissait toujours avec le beau footballeur, alors tu t'es dit, pourquoi pas toi ? Tu t'es même inscrite sur un site de rencontre, comme ça, sur un coup de tête. C'était plus ou moins une idée de Léandre, d'ailleurs. Et t'as rencontré quelqu'un. Priam, un dernière année, dans le même lycéen que toi. Et il était gentil, vraiment. Compréhensif. Vous avez parlez par message un long moment et finalement, il t'a proposé que vous vous rencontriez, au bal de lycée. T'as hésité, un moment, mais il était si gentil, si beau, si tout, que t'as dit oui. T'as acheté une robe hors de prix et tu as passé presque une demi-heure à te coiffer. Léandre a dit que t'étais jolie. Mais il t'a toujours trouvé jolie, parce qu'il n'a pas le choix, c'est ton ami. Pourtant, tu sais bien que t'es loin d'être jolie. Quand t'a mère décrit ses enfants, Paj est intelligente, Birdy la jolie et toi, t'es juste gentille. Mais t'en as marre d'être gentille, et c'est confiante en allant au lycée. T'es tombée de haut, pourtant. Parce que c'était un jeu, pour Priam, un moyen de te connaitre pour mieux te détruire. votre pseudo relation n'étant en réalité qu'une facette, une blague de son groupe de pote, et il a réussit à te briser, Tori, devant tout le monde, tout le lycéen. Tu ne pensais pas être aussi blessée un jour, Tori, et pourtant, en rentrant chez toi, t'as bien cru ne plus pouvoir arrêté de pleurer. Léandre était fou de rage, il voulait y aller, et tous les détruire, comme ils t'avaient détruit, toi. Mais tu l'en a dissuadé, tu ne voulais pas qu'il y ait des problèmes. et ensembles, vous avez réussit à dépasser cette affreuse expérience. 06. changement radical Tu pensais pas pouvoir t'en sortir, Tori, après avoir pleuré pendant dix jours entier, l'été s'offrait à toi mais tu pensais déjà à ta rentrée prochaine. Priam ne serait pas là, mais tout les autres, oui, et il était hors de question que tu y retournes. Pourtant, Léandre, il t'a pas laché. Il t'a fait comprendre que t"tais plus forte que ça, qu'il fallait que tu passes au dessus, même si c'était dur. Et ça t'a ouvert les yeux, Tori, t'as changé, radicalement, en un été. Tu t'es mise en sport et t'as perdu du poids, t'as mis des lentilles et enfin, on t'a enlevé ton appareil dentaire. Et t'es devenue jolie, Tori, pas autant que ta sœur, mais t'es devenue jolie quand même. T'as refait ta garde robe, changer de coupe de cheveux, et à la rentrée, t'étais plus la même. Tu ne te prenais plus la tête, t'avais confiance en toi, ou tu le faisais croire, du moins, et t'es devenu populaire, c'était ta revanche. Même s'il reste des traces, des séquelles de ce harcèlement. T'es incapable de faire confiance à un homme, tant et si bien qu'on te pense homosexuelle, et surtout, malgré les apparences, tu n'as aucune confiance en toi. 07. Los Angeles Y'a un peu plus d'un an maintenant, les parents d'Atlas lui on offert une année sabbatique à Los Angeles, dans un loft fabuleux. Mais il a dit non, Léandre. Il a dit nom parce qu'il ne voulait pas partir sans toi. t'as donc été inclut dans le voyage, et vous êtes partis, tout les deux, pour la ville soleil. T'as toujours rêvé d'y aller, Tori, et c'était encore plus beau que dans tes rêves les plus beaux. T'as tout vu, tout fait. Tu bossais dans un salon de thé quatre jours par semaine et profitais à fond de ton temps libre. Vous êtes resté une année, et pourtant, encore aujourd'hui, en fermant les yeux, t'as l'impression d'y être. 08. Maxime Tu ne sais pas ce qu'il t'a pris, Tori, tu faisais du shopping à Hollywood et t'as croisé le regard de ce gars et de son appareil, tu sais pas pourquoi, c'était pas vraiment ton genre, mais t'as pris la pose, pensant qu'il prenait des photos de la rue. Quand il t'a avoué filmer, t'as éclaté d'un rire sonore qui en a étonné plus d'un. T'as toujours eu un rire bruyant, mais tu t'en fiches. Vous avez engagez la discussion. Il s’appelait Maxime, et ce n'est qu'au bout de votre 5 eme rencontre que tu t'es rendu compte que c'était Maxy, le chanteur à la mode, il y a quelques années, que t'écoutais à fond, dans ta chambre. t'as été troublé, un peu, au début, et puis tu t'es vite rendu compte que ce n'était pas parce qu'il était connu, y'a quelque temps, qu'il était différent du mec que t'as rencontré dans la rue. Vous avez appris à vous connaitre, durant cette année à LA. et tu l'aimais bien, vraiment, mais t'étais pas prête à faire confiance à quelqu'un de nouveau, alors tu t'es tenue loin de lui, et finalement, vous être rentré, toi et Léandre, à New york. 09. New York, de nouveau T'es rentrée y'a deux mois, Tori, et t'as du mal à t’habituer. Au temps, aux gens. Pourtant, léandre vous a trouvé un coin sympa, où vivre tout les deux, à Park slope. C'est chouette, tu travailles pas trop loin chez un fleuriste, et t'es toujours en contact avec Maxim, tu pourrais passer des heures au téléphone avec lui. Ta vie devient répétitive, et tu détestes ça, tori, tu aimes bouger, vivre à cent à l'heure, toi.  10. La photographie Ta passion, depuis toujours. c'est léandre qui t'a offert ton premier appareil, que tu gardes précieusement. Depuis, tu as économisé pour t'en offrir un plus performant. Tu captures chaque moment de ta vie, surtout Léandre, mais également les oiseaux, les fleurs, les rues bondées, les allées de central park.



PSEUDO ⟩ RoseImpure.
PAYS ⟩ FR.
PERSONNAGE ⟩ inventé.
GROUPE ⟩ bus stap.


Code:
<réservé>Victoria Justice⟩</réservé> Tori et Morales

Code:
<pris>Victoria Justice⟩</pris> Tori et Morales


Lun 21 Aoû - 18:14
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
little bird, how are you feeling?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (03) BLUE ▽ i feel like a flightless bird
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» [réservée]Le secret du Black bird...
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» “If you're a bird... I'm a bird...” MIA&SUTTON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♛ LAST TRAIN TONIGHT :: 
BIENVENUE SUR
LAST TRAIN TONIGHT
 :: ⟩⟩ MY NAME IS NEWBIE :: ⟩⟩ FICHES VALIDÉES
-
Sauter vers:  
NAVIGATION
⟨ SE BALADER ⟩

⟩ NOTRE FICHE
⟩ ANNONCES DE RPS
⟩ ARCHIVER UN SUJET
⟩ ALLER AU FLOOD
⟩ DÉPENSER SES $
⟩ FOIRE AUX QUESTIONS
MEMBRES
⟨ DU MOIS ⟩


PARTENAIRES
⟨ NOS COPAINS ⟩


⟩ voir la pub bazzart
SCÉNARIOS
⟨ on les attend ⟩




⟩ voir les autres scénarios