Partagez | 
 

 jungle law - alix&tori

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alix Morello
# PLASTIC BIMBO
⟩ messages : 47
⟩ depuis le : 08/10/2017
⟩ avatar : kylie jenner
⟩ crédits : .cranberry
look what you have made me do
⟩ âge : vingt-quatre ans
⟩ ville : new-york
⟩ profession : poker player & model
⟩ sac à dos : ticket vacances toutes destinations (4/4).
⟩ dollars us : 69
http://traintonight.forumactif.com/t140-how-long-has-this-been-going-on-l-alix#490 http://traintonight.forumactif.com/t149-ny-flower-made-of-iron#584

Message

JUNGLE LAW.
alix & tori
BUT I GET SMARTER, I GET HARDER IN THE NICK OF TIME.

L'ambiance matinale de Brooklyn lui pesait déjà sur le moral. D'ordinaire, elle était plutôt friande des nuits blanches où elle croisait les lève-tôt sur le chemin du travail tandis qu'elle titubait jusque chez elle. Ou plutôt jusque chez son grand-frère, chez lequel elle avait élu domicile depuis un sacré moment. Mais aujourd'hui était différent, un joli pactole s'offrait à elle pour faire la promotion d'une marque de chaussures lors de la couverture d'une magazine populaire. Et tout de suite, ce genre de projet lui parlait. Intimement, Alix ignorait si c'était l’appât du gain ou seulement le plaisir d'être photographié et adulé qui lui donnait la motivation nécessaire pour se lever aux aurores; mais dans tous les cas, elle ne croiserait pas son insupportable belle-sœur ce matin, et c'était déjà une superbe nouvelle.
Pendue à son smartphone, la brunette siliconée laissait les maquilleurs et les coiffeurs s'affairer à la rendre photogénique tandis qu'elle s'amusait à enchaîner les publications sur les réseaux sociaux. Elle avait beau avoir la tête bien faite, parler plusieurs langues et posséder de nombreux talents, Alix s'évertuait à jouer ce rôle de poupée puérile. Elle semblait se complaire dans cette coquille vide.
"Alix prête ? lui demanda le photographe en apparaissant dans le reflet du miroir.
- Une seconde, il manque un peu de blush."
Faire la diva était aisé lorsque l'on avait ses moyens, son physique et surtout son caractère de feu. Mais ce n'était pas le cas pour tout le monde, et surtout pas pour la jeune femme qui se tenait aux côtés du photographe. La joueuse de poker pivota légèrement pour mieux l'apercevoir, reconnaissant tout de suite "fat tori" et son air innocent. Des boucs émissaires, la jeune Morello les avait collectionné, comme un moyen de se sentir supérieure, d'assouvir son besoin d'écraser la concurrence... mais tori avait été une des plus marquantes, de part son innocence et sa naïveté. La retrouver ici était inespérée, un coup de chance, une moquerie du hasard peut-être ou encore un coup de pouce du destin.
"Et bien Tori, s'exclama-t-elle en quittant son fauteuil pour s'approcher de la jeune femme tel un serpent. Que fais-tu ici ? Moi qui pensait que tu finirais par travailler dans un fast-food !"
De la manière la plus hypocrite, Alix se fendit en un rire forcé avant de serrer amicalement son ancienne victime dans ses bras. Aux yeux de tous, elle passait pour la jeune starlette qui conservait une amitié cocasse avec l'assistante du photographe. Mais les deux femmes savaient pertinemment qu'il en était tout autre. La modèle photo tentait de piquer au vif Tori, de voir si cette dernière restait professionnelle en se faisant discrète ou si elle se montrait un peu plus téméraire qu'avant, au risque de perdre son job.
"Tu travailles dans la photographie alors, intéressant, poursuivi Alix en l'intimant à la suivre dans les couloirs, en direction du lieu du shooting. C'est pour réussir que tu as maigris ? C'est quoi ton secret, tu te fais vomir ?"
Affichant un sourire narquois, Alix battait des cils, maquillée comme une voiture volée. Elle avait toujours été celle qui attaquait en premier afin de ne pas être coulée à son tour. Sa confiance avait beau être au summum depuis la plus tendre enfance, elle n'avait de cesse de se montrer vile lorsqu'une menace apparaissait dans son champs de vision, et parfois, tout pouvait même aller bien trop loin. Car peu le savait, mais le sang italien et mexicain qui coulait dans ses veines pouvaient très bien la pousser à la violence si nécessaire.




Lun 9 Oct - 23:52
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Tori Morales
⟨ TAKE ME TO NEVERLAND ⟩
⟩ messages : 123
⟩ depuis le : 20/08/2017
⟩ avatar : Victoria Justice
⟩ crédits : @Lux aeteror (avatar)

⟩ âge : 23 yo
⟩ ville : NY
⟩ profession : fleuriste
⟩ sac à dos : ticket vacances toutes destinations (4/4).
⟩ dollars us : 179
http://traintonight.forumactif.com/t76-little-bird-how-are-you-feeling#111 http://traintonight.forumactif.com/t84-ny-tori-my-youth-is-yours

Message

D'aussi loin que tu puisses t'en souvenir, t'as toujours aimé la photographie, Tori. Moyen d'expression et de libération, il t'arrivait souvent de prendre Léandre en photo. Mais ce ne n'était jamais rien d'autre qu'une passion. Tu ne te pensais pas plus douée que ça, d'ailleurs, quand on y pense. C'est pour ça que tu n'as jamais persévéré. Et puis l'école, t'avais assez donné, et tu préférais mille fois entrée dans la vie active que risquer de vivre une seconde fois tes années lycées. Après ton année à Los Angeles en compagnie de ton meilleur ami, tu es donc rentré sur Brooklyn, et t'as trouvé un petit boulot sympa, chez un fleuriste. Et puis y'a eu cette exposition de photo, pour les photographe émergent, à New York. T''y es allée et t'as sympathisé avec un homme d'âge moyen, plutôt gentil. Vous vous êtes échangé vos adresses mails et, deux semaines plus tard, tu osais enfin, forcée par Léandre, lui envoyer certains de tes travaux. Aujourd'hui, tu te retrouves dans son studio, près der lui, pour un stage d'un mois. Quand il te l'a proposé, tu le croyais à peine, et pourtant, aujourd'hui, tu es bien dans son studio, à attendre patiemment la mannequin du jour. Mannequin que tu connais déjà. Comment ne pas connaître Alix, étoile montante du modelling ? Mais surtout, comment oublié celle qui lui avait fait tant de mal, pendant tant de temps ? Impossible. Ce matin, tu redoute véritablement vos retrouvailles. Tu as changé, mais elle ne le sais pas, vous ne vous êtes jamais revu après l'épisode du bal, et tu aurais aimé que ça reste ainsi. Tu es plus forte, mentalement Tori, tu l'espères en tout cas, et tu te prépare mentalement à ne pas être touché par ce qu'elle pourrait te dire. La séance aurait dû commencer il y a vingt bonne minutes, et pourtant, pas de trace de la mannequin. Tu suis le photographe dans les loges, et vous trouvez la brune assise, devant son miroir, entrain de se pouponner. Tu l'observes en vrai, et tu te rends compte que, même si elle est très jolie, elle n'a rien d'exptionnelle. Au lycée, tu aurais rêvé d’être comme elle, aujourd'hui, même si ton physique est très important, même si tu surveilles ton alimentation pour avoir un corps svelte et une belle beau, tu essaie de rester un minimum naturel. Ce qu'elle n'est pas, son attitude, son maquillage, rien chez elle ne semble vrai, comme son cœur à l'époque, d'ailleurs. Tu croises finalement son regard dans le miroir, et elle te sourit, comme elle te souriait à l'époque. T'as jamais vraiment comprit d'ailleurs, pourquoi elle s'en était pris à toi. T'étais discrète, tu longeais les murs, tu ne disais jamais rien, et pourtant, Priam et elle se sont acharnée, pour finalement réussir à te briser. Repenser à cette période, à l'acte irréparable que tu as essayé de commettre, la nuit du bal, te serres l'estomac. T'es perdue dans tes pensées et tu sursautes quand elle te prends dans ses bras, tu ne l'avais pas vu arriver. « C'est drôle, moi je pensais que tu finirai par épouser un vieux riche pour lui voler sa fortune, comme quoi, la vie en a décidé autrement » tu dis, et tu te force à sourire, toi aussi. Elle t'attire dans le couloir, et a juste le temps de te poignarder dans le dos, avant que le photographe vous rejoigne. T'as la gorge nouée, tu as envie de pleurer, ça fait mal, même après tant de temps. C'est toujours la même salope égocentrique que lorsqu'elle avait 17 ans, et au final, c'est elle qui est le plus à plaindre. Au lycée, tout le monde avait peur d'elle, et aujourd'hui, c'est la même chose. Tu secoues la tête, souris même, presque en rejoignant ton patron. « Ce qui est sûr, c'est que je n'ai pas fait appel au bistouri, moi. C'est bizarre d'ailleurs, que tu es décidé de tout refaire, les mecs au lycée trouvaient déjà que tu avais une bouche de suceuse. Enfin non, tu l'étais, littéralement. » tu lui sors en espagnol, parce que tu sais qu'elle est à moitié mexicaine, et avoir les même origine qu'elle te dégoutte. Tu te tournes vers le photographe et tu lui souris. «  Vous voulez que je fasse les réglages pour l'appareil ? » ce n'est que quand il te répond positivement que tu te dirige vers le coin électronique, sur de toi. Cette vielle sorcière n'aurait plus jamais te pouvoir sur toi. Parce que t'es une femme nouvelle Tori, parce que tu es belle, intelligente et intéressante. Enfin, tu essaies de t'en convaincre, parce que le doute plane, au fond de ton âme.

Mar 10 Oct - 21:16

_________________
we're meant to be
And everytime I try to fly I fall without my wings, I feel so small. I guess I need you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
jungle law - alix&tori
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FLASH,ALIX FILS-AIME KITE BATO A
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Dans la jungle, terrible jungle [pv Elkim]
» Alix Fils Aimé di sektè prive a remèt zam ilegal fannfwa yo
» Kim Kardashian vs Tori Black (1/2 finale)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♛ LAST TRAIN TONIGHT :: 
THE BIG APPLE
NEW YORK
 :: ⟩⟩ BROOKLYN
-
Sauter vers:  
NAVIGATION
⟨ SE BALADER ⟩

⟩ NOTRE FICHE
⟩ ANNONCES DE RPS
⟩ ARCHIVER UN SUJET
⟩ ALLER AU FLOOD
⟩ DÉPENSER SES $
⟩ FOIRE AUX QUESTIONS
MEMBRES
⟨ DU MOIS ⟩


PARTENAIRES
⟨ NOS COPAINS ⟩


⟩ voir la pub bazzart
SCÉNARIOS
⟨ on les attend ⟩




⟩ voir les autres scénarios